Qui n’est pas ok au moment des devoirs ?

Parauretourdelecole

Qui n’est pas ok au moment des devoirs ?

Nous !!! Nous dans le sens mes enfants et moi. L’humeur avec laquelle on aborde le temps des devoirs donne souvent le ton de la séance. En prendre conscience, la reconnaitre et l’accepter nous aide à relâcher la pression. Si je suis de bonne humeur (OK) ou si je suis de moins bonne humeur (PAS OK) je vais, inconsciemment, dire ou faire des choses qui vont influencer le déroulé des devoirs. OK ? PAS OK ? C’est par ici !

Je suis « OK » mes enfants sont « OK »

Dans ce cas de figure, il y a de fortes chances pour que la séance se passe bien ! Nous sommes tous en forme pour affronter joyeusement les difficultés. Elles peuvent même ne pas se présenter, nos cerveaux étant apaisés.

Je suis « OK » mes enfants sont « PAS OK »

Il m’arrive d’aborder la séance des devoirs en étant toute guillerette à l’idée de partager ce moment avec mes enfants (si, si !). La journée s’est super bien déroulée, et j’ai encore le souvenir d’hier, une séance « OK », « OK ». Mais voilà, mes enfants ont passé une mauvaise journée. Ils ont eu des contrariétéset abordent les devoirs d’une humeur maussade.

Heureusement, je suis en forme ! Et c’est avec patience et humour que je gère la séance. Je suis consciente que cela me demande de l’énergie. Par la suite, je prends donc le temps de me poser 10mn avant de faire quoique ce soit, histoire de ne pas passer ma soirée en apnée et de récupérer quelques petites cuillères.

Je suis « PAS OK » mes enfants sont « OK »

A moi de faire en sorte qu’ils restent ok et de ne pas leur transmettre mon impatience et mon irritation. Pour cela, je m’appuie sur leur bonne volonté. Je respire et je fais en sorte de distinguer les évènements de ma journée et ce moment familial. Je me dis dans ma tête que ce n’est pas de leur faute si l’histoire avec Mr Machin m’a contrariée, ou si je n’ai pas atteint l’objectif que je m’étais fixé. Ici la vigilance est de rigueur. Je ne réussis pas à chaque fois, mais je m’améliore régulièrement !

Je suis « PAS OK » mes enfants sont « PAS OK »

Vous l’aurez deviné, la séance s’annonce explosive !!! C’est un festival de tensions, d’impatience et de remarques acerbes qui nous attendent. Ces mêmes remarques qui me font culpabiliser une fois la tension retombée. Que faire ? Ce que je fais dans ces cas là, je reporte la séance devoirs à un peu plus tard. Parfois, on est plus détendu après le repas et les devoirs se font ainsi plus rapidement. Ou bien, lorsque c’est possible, je me retire de la séance en disant « fais ce que tu peux faire sans moi, et après on voit ». Cela me laisse du temps pour me calmer et aller prendre une douche !

Pourquoi est-ce important de connaitre nos différents états avant les devoirs ?

Maintenant, je fais en sorte d’être « OK » au moment des devoirs. Quand je sais que j’ai les nerfs à fleur de peau, je respire, je me douche, je m’offre un sas de décompression. En un mot, je trouve des moyens pour faire redescendre ma pression ou récupérer de l’énergie. Parce que quand je suis « OK » j’arrive mieux à gérer les devoirs. Et connaitre leur état, permet d’engager le dialogue pour évacuer les tensions.

Un défi cette semaine, ça vous dit ?

Je vous propose pendant quelques jours de vous poser la question suivante : suis-je OK pour aborder cette séance de devoirs ? Trouvez vos solutions si ce n’est pas le cas. Le cauchemar du temps des devoirs n’est pas une fatalité. Rien n’est écrit, tout se construit ! OK ?!

 

À propos de l’auteur

auretourdelecole administrator