Qui donne sa moyenne lors d’une rencontre ?

Parauretourdelecole

Qui donne sa moyenne lors d’une rencontre ?

Pas moi !!! Pourtant dans mon métier de Consultante-Formatrice en Qualité de Vie au Travail (QVT) je rencontre beaucoup de personnes. Mais jamais je ne parle de mes moyennes de primaire, collège lycée ou université. Et personne ne communique là-dessus d’ailleurs ! Pourtant, depuis la remise des bulletins la semaine dernière, les parents concernés ne cessent de parler de celle de leurs enfants. Mais que représente pour nous cette moyenne ? Voici ce qu’elle représente pour moi.

La moyenne, une occasion de faire un bilan

La moyenne de mes enfants me permet d’ouvrir la discussion. C’est un indicateur qui, dans un premier temps, évalue la performance à un instant T. En ce moment, elle me permet de savoir comment s’est passé le premier trimestre. C’est un jalon, comme on les pose en gestion de projet, un instant qui ouvre à la discussion. « Que penses-tu de ta moyenne ? As-tu des difficultés dans certaines matières ? Dans quelle matières as-tu des facilités ? Sais-tu pourquoi ? Que penses-tu de tes méthodes de travail ? Est-ce que tu as trouvé ce premier trimestre difficile ? Facile ? Comment souhaites-tu aborder ce second trimestre ? Quels changements veux-tu appliquer ? » etc. Faire réfléchir mon enfant sur sa manière de travailler, c’est lui donner l’opportunité de prendre de la distance face à ses résultats scolaires, qu’ils soient bons ou moins bons. Même si on a eu les notes au fil de l’eau, faire un bilan est toujours source d’enrichissement et d’apprentissage pour moi comme pour eux.

La moyenne comme révélatrice de certaines difficultés

Une moyenne qui baisse par rapport au dernier trimestre ou à l’an dernier me signale que quelque chose n’est pas habituel. Pour moi c’est un élément de progression de mon enfant par rapport à lui même et non par rapport aux autres. Ainsi, si la moyenne baisse ou augmente, à moi de me poser des questions : est-ce lié à un rythme trop élevé ? Des difficultés d’apprentissage ? Un évènement familiale ? Des hormones en folies (oui, oui les hormones jouent un sacré rôle !) ? Des difficultés sociales à l’école ? Une simple fatigue ? Ou au contraire un début d’épuisement ? Une simple démotivation ? Un véritable décrochage scolaire ?. Et si elle augmente ? Idem. As-t’il intégré le rythme ? As-t’il changé quelque points dans sa façon de travailler ? Est-ce lié à la pédagogie du prof ? Bref je me pose et je regarde de manière globale la signification de ce chiffre en fonction de différents éléments. Et si besoin j’en discute avec mes enfants, des professionnels de la communauté éducative ou des ami(e)s.

La moyenne, un chiffre dont finalement les parents parlent plus que les enfants

Parce-que depuis les bulletins la semaine dernière, ça papote beaucoup entre parents:  « et il a eu combien ? Et ça marche à l’école ? Il a eu quelle moyenne au premier trimestre le tiens ? ». Bien entendu le chiffre en lui-même n’est pas retenu par le parent d’en face. Lui, il veut juste voir si son enfant est meilleur que le mien et se positionner en tant que meilleur parent que moi, très certainement pour se rassurer ! Peu importe. Ce n’est pas la moyenne en soi qui compte mais ce que j’y mets comme sens.

Conclusion

Quelque soit la moyenne de votre enfant, n’oubliez pas que très vite elle sera oubliée de tous. La vraie question est de savoir quel sens vous lui donnez. Ok si c’est un simple indicateur, une sorte de diagnostic qui vous permet de trouver des solutions. Mais attention si derrière vous projetez vos angoisses ou vos satisfactions de parents. Il s’agit de votre enfant et uniquement de votre enfant.

Pour la petite histoire, je plafonnais à 10/11 de moyenne, juste pour passer dans la classe supérieure. Mes parents étaient géniaux et cela n’a jamais prédit les choses merveilleuses que j’ai faites dans ma vie ! J’ai même décroché un Doctorat alors que je détestais l’école. Rien n’est écrit, tout se construit ! Belle journée à vous.

 

À propos de l’auteur

auretourdelecole administrator

Laisser un commentaire