Qui ne veut pas faire les devoirs ?!?

Parauretourdelecole

Qui ne veut pas faire les devoirs ?!?

C’est moi !!! Il y a des soirs où faire les devoirs ne m’enchante absolument pas. Fatigue de la journée, deux enfants à gérer, plus le repas, le temps des douches, un peu de rangement pffff alors que je veux juste être tranquille et me ressourcer. Il est 18h30, que faire ?

Je prends conscience de mon état de fatigue

Voilà ce soir j’ai pas envie…Est-ce que c’est grave ? Non ! Embêtant, certainement. Parce-que je sais déjà que je ne vais pas être la maman patiente que j’aimerai être. Je vais prendre sur moi et aborder ce temps là complètement tendue. Et ma nervosité va se répercuter sur les enfants. Sachant qu’ils dansent rarement la zumba avant de faire leurs devoirs, cette séance s’annonce houleuse. En prendre conscience est le premier pas.

Je prends le temps de me poser

Je ne suis pas obligée d’enchainer et de finir ma soirée en apnée. Non. Je peux aussi m’assoir et m’accorder une pause seule ou avec mes enfants. Attention je ne parle pas ici d’une heure mais une pause de 5 mn à 15 mn maxi. Et j’en profite pour faire de la méditation, respirer, faire un câlin à mes enfants, discuter tranquillement de la journée autour d’un verre d’eau ou d’une infusion. Ce temps de pause est aussi important pour eux. Je les ai récupérés à la garderie et ils sont eux aussi en tension nerveuse. C’est notre SAS de décompression. En 5/10mn la pression retombe et on a récupéré de l’énergie pour la suite. 15mn de pause avant les devoirs c’est l’assurance d’une soirée beaucoup plus calme. Et si ça ne suffit pas ?

Je lâche la pression

Deux cas de figure. Soit mes enfants sont en forme, ça se passe. Soit mes enfants sont aussi fatigués et énervés, et là je revois mes critères à la baisse. Car avec 2 enfants Dys, le temps des devoirs prend rarement 15mn. Alors ce soir je  lâche un peu. Et tant pis si les devoirs ne sont pas tous fait ou s’ils ne sont pas approfondis comme d’habitude. Il ne sert à rien de s’acharner de toute façon. Quand on ne peut plus, on ne peut plus. Le repas du soir n’en sera que plus apaisé et la nuit meilleure.

Conclusion

Prendre conscience que je suis fatiguée au moment des devoirs, c’est déjà prendre de la distance. Dans l’énervement général, mes enfants n’apprennent rien. Faire une pause avant les devoirs ou au milieu est très salutaire. Testez, vous me direz !

À propos de l’auteur

auretourdelecole administrator

Laisser un commentaire